OptiL'optimisme est une ressource précieuse pour faire face à des situations de pression. Les personnes optimistes sont confiantes dans leur capacité à atteindre l'objectif fixé. Elles sont donc plus tenaces face aux difficultés - ce qui augmente leurs chances de réussir, là où un pessimiste risque d'abandonner trop tôt.
L'optimisme est ainsi un puissant levier de performance.
L'étude d'une population de commerciaux a montré que les optimistes vendaient 37% plus que les pessimistes.
L'optimisme se nourrit donc de lui-même.
Reste à lancer le mouvement !

Amorcer la boucle vertueuse de l'optimisme

Changer son dialogue intérieur
Nos pensées ont un impact sur notre énergie et notre motivation. Bannissez les pensées négatives qui pourraient bien finir par se réaliser, mais aussi les questions ou doutes sur votre expertise et sur votre prestation : « je ne suis pas prêt », « est-ce que je suis à la hauteur», « que pensent-ils de moi ? ».

Préférez au contraire des affirmations positives réalistes mettant en lumière vos compétences. Prenez le temps de vous remémorer des réussites similaires : « je connais très bien ce produit, je sais en parier avec conviction », « je sais faire des études d'impact, la dernière a été très appréciée ».

Ajustez votre vocabulaire et remplacez « problème » ou « difficulté » par « défi » ou « opportunité ».
Exemple : des énigmes similaires sont présentées comme des défis à un groupe et comme des problèmes à un second groupe. Le premier groupe persévère davantage et réussit mieux !

Changer de regard sur les événements
Valorisez dans vos succès ce qui dépend de vous plutôt que de considérer que les événements sont le fruit du hasard ou de l'action des autres. Préférez « j'ai sû trouver les bons arguments pour les convaincre » à « j'ai eu de la chance » ou « les autres projets étaient mauvais ».

Prenez suffisamment de recul pour garder à l'esprit le positif. Il peut arriver de vivre une succession de revers : changez d'échelle de temps pour garder aussi en tête les réussites antérieures !

Prenez des avis variés : vous pourriez être étonné ! Par exemple : un manager pensait être mis au placard et a réalisé en discutant avec un collègue qu'il n'en était rien.

Cloisonnez vos différents domaines de vie pour ne pas laisser une difficulté ponctuelle vous toucher globalement. Par exemple : les mauvaises ventes du mois ne doivent pas vous empêcher de profiter de moments familiaux !

Ajuster ses objectifs
En découpant un objectif important en objectifs intermédiaires, vous créez l'opportunité de remporter rapidement des petites victoires. Et ces petites victoires sont le socle d'une victoire plus grande.

Source : MANAGERIS mai 2015

PS : Plusieurs événements optimistes sont programmés à Fréjus (30 octobre), La Rochelle (5 novembre), Paris (12-13 novembre), Bordeaux (26 novembre)...
Ces manifestations sont ouvertes à tous.
Information et inscription ici : fr.optimistan.org/?p=4821

PPS : Soutenez notre association : adhérez à Ligue des Optimistes de France (cliquez ici pour voir comment faire)

s2Member®