couvlepointMalgré les crises actuelles, l'humanité n'a jamais vécu aussi longtemps, avec autant de richesse, de liberté et de sécurité. 

En 2013, la fondation Gapminder proposa cette enquête à un panel d'Américains : "Durant les vingt dernières années, la proportion de la population mondiale vivant dans l'extrême pauvreté... : 1) a presque doublé ; 2) est restée la même ; 3) s'est presque réduite de moitié".
Alors que deux tiers penchèrent pour l'hypothèse la plus pessimiste, seuls 5 % optèrent pour la réponse 3.
Un sondage mené en 2016 par le cabinet d'études néerlandais Motivaction montre que 92 % des Français pensent eux aussi que la pauvreté a augmenté ou est restée stable depuis vingt ans.
Les faits ? Selon la Banque mondiale, l'extrême pauvreté a été réduite de 44 % en 1981 à moins de 10 % aujourd'hui.

Pourquoi toujours envisager le pire ? Max Roser, économiste à Oxford, accuse les médias, plus prompts à évoquer la dernière catastrophe qu'à rappeler que l'espérance de vie a augmenté deux fois plus en un siècle qu'elle ne l'avait fait en 200 000 ans. Mais, au-delà de l'information en continu, le pessimisme occidental a des fondements plus profonds. Selon l'institut de sondages Gallup, le Vietnam et le Nigeria sont les champions de l'optimisme, tandis que la France est l'un des pays les plus dépressifs du monde.

Sur le plan éditorial également, le marché de la catastrophe est porteur : suicide français, déclin de l'Occident, invasions barbares, et maintenant "Far West technologique" (Bernard Stiegler).
Mais, sur la longue durée, les prophètes de l'apocalypse risquent surtout le ridicule. En 1968, Paul R. Ehrlich annonçait, dans La bombe P (2 millions d'exemplaires vendus), que des "centaines de millions de personnes allaient mourir de faim". Et en 1972, le Club de Rome avertissait d'une pénurie de cuivre en... 2008.

La diffusion des idées et l'innovation
Pourtant, les bonnes nouvelles sont là. L'époustouflant « The Better Angels of Our Nature » (2011), de Steven Pinker, attend toujours un éditeur français (voir la Lettr'Optimiste du 25 septembre 2016). Ce professeur de psychologie à Harvard y a regroupé les statistiques sur les génocides, les guerres, les homicides ou les violences domestiques. Sa conclusion : grâce à la raison, à la mondialisation ou à la féminisation, la violence n'a cessé de baisser au cours de l'Histoire.

Angus Deaton, lui, a dû attendre de recevoir un prix Nobel d'économie en 2015 pour voir publier chez nous « La grande évasion » chez PUF (voir la Lettr'Optimiste du 13 novembre 2016). À base de données économiques, médicales et démographiques, il y raconte la formidable quête de liberté de l'humanité pour sortir de la pauvreté, de la maladie et des oppressions. Deaton ne cache rien des inégalités, mais, optimiste tempéré, il montre que plutôt que la bonne conscience, c'est la diffusion des idées et l'innovation qui prolongeront cette extraordinaire amélioration de nos vies.

Mais c'est de Suède que nous vient le livre le plus revigorant de l'année. Dans « Progress : Ten Reasons to Look Forward to the Future » ("Progrès : dix raisons de se réjouir de l'avenir"), l'historien de l'économie Johan Norberg étend le travail de Pinker à tous les domaines de la vie.
À travers une cascade de chiffres et d'anecdotes, ce libéral montre que l'humanité n'a jamais été plus riche, en bonne santé, libre, tolérante et éduquée.
Oubliez le Prozac, savourez donc ces quelques évolutions :
- Alors que seuls 21 % des humains savaient lire en 1900, ils sont désormais 86 %.
- En 1990, il y avait 76 démocraties électorales, contre 125 en 2015.
- En 1950, plus d'un quart des enfants de 10 à 14 ans travaillaient. Aujourd'hui, c'est moins de 10 %.
Même en matière d'environnement, Norberg rappelle ce que la prise de conscience nous a déjà fait accomplir : l'air d'une métropole comme Londres est aussi propre qu'au début de la révolution industrielle et, loin des idées reçues, les forêts s'étendent en Europe.

Pour Norberg, notre amnésie historique ne nourrit pas seulement nos névroses, mais alimente les populismes. 81 % des supporteurs de Donald Trump estiment que la vie a empiré depuis cinquante ans. Face à cette pensée romantique convaincue que le meilleur est derrière nous, Norberg en appelle à revenir à l'esprit des Lumières et à réaliser que l'âge d'or n'est pas à chercher dans des Sixties très peu "peace and love", mais dans notre époque.
En attendant qu'un éditeur français suffisamment téméraire ose traduire ces bonnes nouvelles, Le Point est allé à la rencontre de cet optimiste scandinave pour ouvrir le débat : y a-t-il déjà eu une meilleure année que 2016 ?
(À suivre...)

Par Thomas Mahler, dans Le Point du 30/11/2016

Prochains Événements Optimistes :

La-magie-du-matinDîner des Optimistes de Poitiers le 30 novembre 
Nous avons le plaisir de vous convier à une soirée-conférence en présence d'Isalou Beaudet-Regen le mercredi 30 novembre à 19 heures à l'Hôtel Altéora, avenue du Futuroscope sur la Technopole du même nom à Chasseneuil du Poitou.
Voici le lien pour vous inscrire et régler la soirée (26€ par personne, comprenant le cocktail en fin de conférence) : www.weezevent.com/la-magie-du-matin-2
Au plaisir de vous accueillir nombreux !
Optimistement vôtre,
Le bureau : Laura, Françoise, Francis, Frédéric ☺


Dîner des Optimistes de Metz le 20 décembre
- Quand : mardi 20 décembre 2016 à 19h30
- Où : restaurant PORTOFINO, 120 bd St Symphorien 57050 Longeville les Metz
- Participation : 35 € par personne (apéritif, entrée, plat, dessert, café, eau et vin)
- Le thème de la soirée est : LE PITCH ou qui êtes-vous ?
L'intervenant, le fameux Francis ZENTZ, conférencier professionnel international, nous présentera comment faire un PITCH, c'est à dire comment nous présenter de façon optimiste et enthousiasmante en toutes circonstances.
- Inscription : docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfyEg0gOOKr0xEPmekr1_1Torc_i1kXzGiQDeD5q1Up0Q8XjA/viewform?c=0&w=1
IMPORTANT : Uniquement sur réservation. Votre inscription se fait en complétant le bulletin d'inscription en ligne et sera validée à réception de votre règlement selon les places disponibles.
Inscrivez-vous seul, en couple ou entre amis et merci pour vos partages de cette information.
Contacts : Violeta : 06 98 12 82 29 ou violetpetkova@gmail.com et Jean-François : 06 457 427 83 ou jfz@zils.fr

PS : Soutenez notre mouvement en adhérant à Ligue des Optimistes de France (cliquez ici pour voir comment faire)

s2Member®