Dans son petit livre «  Le défi optimiste ; 21 jours de bonheur », Rossana Bruzzone nous propose des réflexions autour de l'optimisme et de petits exercices quotidiens à réaliser sur 21 jours. Extraits.

Ce n'est pas vrai que l'on aime les mauvaises nouvelles
Je sais, tu me diras: « Ça ne marchera pas, je suis naturellement porté à chercher les mauvaises nouvelles ».
Pas vrai.
Tu recherches, tout simplement, ce à quoi tu es habitué. Donc, si tu es habitué aux crimes, tu as probablement pris goût à lire à propos de ça: « Qui est l'assassin ? Et les voisins, qu'est-ce qu'ils en pensent ? Combien de sang y avait-il autour de la victime ? » Et tu continues comme ça, jusqu'aux détails les plus macabres.
Comme l'explique bien Frédéric Lenoir dans son livre « La puissance de la joie », nous sommes programmés pour nous défendre, car nos ancêtres étaient menacés par des bêtes sauvages. Mais aujourd'hui, heureusement, nous ne vivons plus cette sorte de menace.
Et donc, si on s'habituait à chercher les bonnes nouvelles ? Non seulement dans les journaux, mais dans notre vie, et dans celle des autres ? Essayons !

.../...

Le mythe du pessimiste-réaliste
« Je ne suis pas pessimiste, je suis réaliste ». Combien de fois as-tu entendu ça ?
Le pessimisme n'est pas du réalisme. C'est du pessimisme. C'est de prévoir le pire scénario, en tout temps.
L'optimisme, ce n'est pas de la naïveté. C'est de l'optimisme. C'est d'optimiser chaque instant de ta vie, de vivre pleinement et au mieux ton quotidien. Et de chercher, dans ta réalité, toutes tes raisons pour être heureux.
C'est quoi, qui te tente le plus ?

.../...

Comment le faire?
Une bonne méthode consiste à tenir un journal où tu recueilleras tes émerveillements quotidiens. Pourquoi ?
C'est simple : en sachant que tu écriras à la fin de ta journée ce qui a été bon pour toi, tu le rechercheras davantage, tu seras plus concentré sur ce qui t'anime, te fait vibrer, ou simplement sur ce qui te donne un sentiment de joie, de paix.
Mais si tu n'es pas en amitié avec la plume, tu pourras aussi envisager des conversations avec un(e) proche ou un(e) ami(e).
Le but c'est de partager. Donc, tu pourras tranquillement te préparer à l'appel ou la rencontre en révisant ce qui s'est bien passé, ce qui t'a émerveillé et touché, et le raconter. Si tu prends le temps de vivre, puis de partager tes émerveillements, tu seras capable de gratitude et de joie. Car chaque instant mérite d'être intensément vécu, compris, et apprécié.

«  Le défi optimiste ; 21 jours de bonheur » par Rossana Bruzzone : www.neigeencouleur.com

Rossana Bruzzone est une auteure et conférencière italienne installée à Montréal. Elle a fondé en 2014 l'entreprise Neige en couleur, dans le but de propager l'optimisme, à travers des ateliers d'écriture et du coaching. Son atelier-conférence "Le défi optimiste en entreprise" s'est révélé un franc succès.
Rossana est l'instigatrice du projet "Montréal 2017, la ville la plus heureuse au monde", appuyé par le mouvement citoyen "Je fais Montréal".

PS : Soutenez notre mouvement en adhérant à Ligue des Optimistes de France (cliquez ici pour voir comment faire) 

s2Member®